Logo du C.R.R.
Bienvenue sur le site du C.R.R. de Nice Pierre Cochereau
Rubrique Conservatoire Rubrique Agenda
Rubrique Enseignement Rubrique Infos pratiques

Extranet CRR

La revue de presse
La presse en parle

Prochainement

 
 Retour accueil Accueil

Le bâtiment

Description



Implanté au coeur de la colline de Cimiez, en lieu et place de l’Ecole Supérieure des Officiers de Police, délocalisée en 1988, le nouveau Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice englobe un bâtiment préexistant réhabilité, parfaitement intégré au nouvel ensemble à la volumétrie fragmentée.
La proposition architecturale et esthétique est en accord avec les bâtiments environnants, modernes, tous teintés de blanc, couleur dominante dans ce quartier résidentiel.

Le bâtiment est composé de différents volumes autonomes jouant entre eux pour permettre des interstices, des pauses, des vides qu'occupent circulations, halls ou foyers. Cette fragmentation permet notamment de faire pénétrer la lumière jusqu'au niveau du sol autour d'un noyau central de couleur ocre jaune, rendant ainsi plus lumineux les espaces intérieurs. De grandes toitures de couleur grise associent les éléments de la composition par des courbes unitaires.

Le conservatoire s’ouvre sur une large galerie traversant le site de Nord en Sud, permettant d’intégrer le bâtiment conservé au nouvel ensemble. Elle est ponctuée par un grand mur de couleur brun rouge perçu de toute part.
Sur l'avenue de Brancolar, la façade d’accueil répertorie l'ensemble des thèmes : élément mural brun rouge, volume métal et verre en surplomb, couleurs diverses sur les murs intérieurs, volume en saillie orientant par sa forme le regard vers l'entrée du conservatoire. Les éléments constitutifs de la façade parachèvent l’intégration générale du projet dans le grand environnement : des parements en enduit lissé blanc cassé, desquels émerge un élément saillant de couleur ocre rouge, sur lequel est gravée l’enseigne du Conservatoire à Rayonnement Régional.

Un soin tout particulier a été apporté à l’aménagement d’un vaste jardin, “une oliveraie sur fond gazonné”, permettant la mise en perspective du bâtiment depuis l’avenue de Brancolar.